Prière à Marie du Pape François à réciter chaque jour du mois de Mai

«Sous l’abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu.»

 

Dans la situation dramatique actuelle, chargée de souffrances et d'angoisses qui tourmentent le monde entier, nous avons recours à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous Ta protection.

 

Ô Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux en cette pandémie de coronavirus, et réconforte tous ceux qui sont perdus et pleurent leurs proches décédés, parfois enterrés d'une manière qui blesse l'âme. Soutiens ceux qui sont inquiets pour les personnes malades auprès desquelles ils ne peuvent se rendre, pour éviter la contagion. Inspire confiance à ceux qui sont dans l'angoisse en raison d'un avenir incertain et des conséquences pour l'économie et le travail.

 

Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de la part de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve se termine et qu'un horizon d'espoir et de paix revienne. Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d'ouvrir leur cœur à la confiance.

 

Protège les médecins, les infirmières, les travailleurs de la santé, les bénévoles qui, en cette période d'urgence, sont en première ligne et mettent leur vie en danger pour sauver d'autres vies. Accompagne leurs efforts héroïques et donne leur force, bonté et santé.

 

Sois proche de ceux qui s'occupent jour et nuit des malades, et des prêtres qui, avec une sollicitude pastorale et un engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.

 

Vierge Sainte, éclaire l'esprit des hommes et des femmes de science, afin qu'ils trouvent les solutions justes pour vaincre ce virus.

 

Aide les dirigeants des nations afin qu'ils puissent travailler avec sagesse, sollicitude et générosité, en aidant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en planifiant des solutions sociales et économiques avec prévoyance et dans un esprit de solidarité.

 

Très Sainte Marie, touche les consciences afin que les sommes énormes utilisées pour augmenter et perfectionner les armements soient plutôt utilisées pour promouvoir des études appropriées afin d'éviter des catastrophes similaires à l'avenir.

 

Mère bien-aimée, fais naître dans le monde un sentiment d'appartenance à une grande famille, dans la conscience du lien qui unit tous les hommes, afin qu'avec un esprit fraternel et solidaire nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

 

O Marie, consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute-puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre son cours normal dans la sérénité.

 

Nous nous confions à Toi, qui brille sur notre chemin comme un signe de salut et d'espérance, ô miséricordieuse, ô pieuse, ô douce Vierge Marie. Amen.

Prière à Marie

O Marie,

tu resplendis toujours sur notre chemin

comme signe de salut et d’espérance.

Nous nous confions à toi, Santé des malades,

qui, auprès de la croix, as été associée à la douleur de Jésus,

en maintenant ta foi ferme.

 

Toi, Salut du peuple romain,

tu sais de quoi nous avons besoin

et nous sommes certains que tu veilleras

afin que, comme à Cana de Galilée,

puissent revenir la joie et la fête

après ce moment d’épreuve.

 

Aide-nous, Mère du Divin Amour,

à nous conformer à la volonté du Père

et à faire ce que nous dira Jésus,

qui a pris sur lui nos souffrances

et s’est chargé de nos douleurs

pour nous conduire, à travers la croix,

à la joie de la résurrection. Amen.

 

Sous Ta protection nous cherchons refuge, Sainte Mère de Dieu.

N’ignore pas nos supplications, nous qui sommes dans l’épreuve,

et libère-nous de tout danger, O Vierge glorieuse et bénie.

 

 

 

« Sous ta protection nous nous réfugions, Sainte Mère de Dieu ».

 

Dans la présente situation dramatique, chargée de souffrances et d’angoisses qui frappent le monde entier, nous recourons à Toi, Mère de Dieu et notre Mère, et nous cherchons refuge sous ta protection.

 

O Vierge Marie, tourne vers nous tes yeux miséricordieux dans cette pandémie du coronavirus,

 

et réconforte ceux qui sont perdus et qui pleurent leurs proches qui sont morts, enterrés parfois d’une manière qui blesse l’âme.

 

Soutiens ceux qui sont angoissés pour les personnes malades auprès desquelles, pour empêcher la contagion, ils ne peuvent être proches.

 

Suscite la confiance en celui qui est inquiet pour l’avenir incertain et pour les conséquences sur l’économie et sur le travail.

 

Mère de Dieu et notre Mère, implore pour nous de Dieu, Père de miséricorde, que cette dure épreuve finisse et que revienne un horizon d’espérance et de paix.

 

Comme à Cana, interviens auprès de ton Divin Fils, en lui demandant de réconforter les familles des malades et des victimes, et d’ouvrir leur cœur à la confiance.

 

Protège les médecins, les infirmiers et les infirmières, le personnel sanitaire, les volontaires qui, en cette période d’urgence, sont en première ligne et risquent leur vie pour sauver d’autres vies.

 

Accompagne leur fatigue héroïque et donne-leur force, bonté et santé.

 

Sois aux côtés de ceux qui, nuit et jour, assistent les malades ainsi que des prêtres qui, avec sollicitude pastorale et engagement évangélique, cherchent à aider et à soutenir chacun.

 

Vierge Sainte, éclaire l’esprit des hommes et des femmes de science, pour qu’ils trouvent de justes solutions pour vaincre ce virus.

 

Assiste les Responsables des Nations, pour qu’ils œuvrent avec sagesse, sollicitude et générosité, en secourant ceux qui manquent du nécessaire pour vivre, en programmant des solutions sociales et économiques avec clairvoyance et avec esprit de solidarité.

 

Marie très Sainte, touche les consciences pour que les sommes considérables utilisées pour accroître et perfectionner les armements soient au contraire destinées à promouvoir des études adéquates pour prévenir de semblables catastrophes dans l’avenir.

 

Mère très aimée, fais grandir dans le monde le sens d’appartenance à une seule grande famille, dans la conscience du lien qui nous unit tous, pour que nous venions en aide aux nombreuses pauvretés et situations de misère avec un esprit fraternel et solidaire. Encourage la fermeté dans la foi, la persévérance dans le service, la constance dans la prière.

 

O Marie, Consolatrice des affligés, embrasse tous tes enfants dans la tribulation et obtiens que Dieu intervienne de sa main toute puissante pour nous libérer de cette terrible épidémie, afin que la vie puisse reprendre dans la sérénité son cours normal.

 

Nous nous confions à Toi, toi qui resplendis sur notre chemin comme signe de salut et d’espérance, o clémente, o miséricordieuse, o douce Vierge Marie. Amen.

Le chapelet de la miséricorde divine

Le chapelet de la miséricorde divine a été enseigné par le Christ lui-même à une religieuse polonaise Sœur Faustine Kowalska, née le 25 aout 1905, et morte le 5 Octobre 1938 à l’âge de 33 ans. Béatifiée le 18 Avril 1993 et canonisée le 30 Avril 2000 par Saint Jean Paul II.

  

Lors d’une de ses nombreuses apparitions le Christ lui demanda d’être l’apôtre de sa Miséricorde. Voici entre autre ce que le Christ a déclaré :

 

« Récite chaque jour et sans cesse ce chapelet que je t’ai enseigné…Quiconque le récitera, obtiendra à l’heure de la mort une grande grâce de ma miséricorde. »

 

« Ma fille, à chaque fois que tu entendras l’horloge sonner trois heures, plonge-toi toute entière en ma Miséricorde, adore-la et glorifie-la. […] A cette heure là, tu peux tout obtenir pour toi et pour les autres » « En cette heure, je ne saurais rien refuser à l’âme qui me prie par ma Passion. C’est une heure de grande miséricorde pour le monde entier »

 

Voici comment réciter le chapelet :

 

Au début, sur la Croix, réciter

 

1 Notre Père, 1 Je vous salue Marie et 1 Je crois en Dieu.

 

Sur les gros grains du chapelet dire :

 

« Père Eternel, je t’offre le Corps et le Sang, l’Ame et la Divinité de ton Fils bien aimé, Notre Seigneur Jésus Christ.

 

En réparation de nos péchés et de ceux du monde entier. »

 

Sur les petits grains du chapelet, dire :

 

« Par sa douloureuse Passion,

 

Sois miséricordieux pour nous et pour le monde entier »

 

A la fin du chapelet, on dit 3 fois :

 

« Dieu Saint, Saint Fort, Saint Immortel,

 

Prends pitié de nous et du monde entier »

 

Puis on ajoute 3 fois :

 

« Jésus, j’ai confiance en toi ! »

 

On termine avec le Signe de Croix.

 

On peut aussi, à la fin du chapelet, prononcer du fond du cœur

 

les paroles enseignées par Jésus :

 

« Qu’il en soit non pas comme je veux, mais selon Ta volonté, ô Dieu »

 

« Ô Sang et Eau, qui avez jailli du Cœur de Jésus

 

comme source de miséricorde pour nous,

 

j’ai confiance en vous »

Méditation des mystères douloureux

1er Mystère Douloureux : L’Agonie de Jésus au Jardin des Oliviers Luc 22, 39-53

 

Homelie du pape François Place Saint Pierre mardi 27 Mars 2020

 

« Tu nous invites à saisir ce temps d’épreuve comme un temps de choix. Ce n’est pas le temps de ton jugement, mais celui de notre jugement: le temps de choisir ce qui importe et ce qui passe, de séparer ce qui est nécessaire de ce qui ne l’est pas. C’est le temps de réorienter la route de la vie vers toi, Seigneur, et vers les autres. Et nous pouvons voir de nombreux compagnons de voyage exemplaires qui, dans cette peur, ont réagi en donnant leur vie. C’est la force agissante de l’Esprit déversée et transformée en courageux et généreux dévouements. C’est la vie de l’Esprit capable de racheter, de valoriser et de montrer comment nos vies sont tissées et soutenues par des personnes ordinaires, souvent oubliées, qui ne font pas la une des journaux et des revues ni n’apparaissent dans les grands défilés du dernier show mais qui, sans aucun doute, sont en train d’écrire aujourd’hui les évènements décisifs de notre histoire: médecins, infirmiers et infirmières, employés de supermarchés, agents d’entretien, fournisseurs de soin à domicile, transporteurs, forces de l’ordre, volontaires, prêtres, religieuses et tant et tant d’autres qui ont compris que personne ne se sauve tout seul…La prière et le service discret: ce sont nos armes gagnantes! »

 

 

2eme Mystère Douloureux Jésus est flagellé. Marc 15, 15

 

Du Message du Pape François pour la Journée Mondiale du Malade – 11 février 2015

 

« Que de chrétiens rendent témoignage aujourd’hui encore, non par leurs paroles mais par leur vie enracinée dans une foi authentique…des personnes qui sont proches des malades ayant besoin d’une assistance permanente, d’une aide pour se laver, s’habiller, se nourrir. Ce service, surtout lorsqu’il se prolonge dans le temps, peut devenir fatigant et pénible. Il est relativement facile de servir pendant quelques jours, mais il est difficile de soigner une personne pendant des mois, voire des années, également si celle-ci n’est plus à même de remercier. Et pourtant, voilà un grand chemin de sanctification ! Dans ces moments, on peut compter de manière particulière sur la proximité du Seigneur, et on est également un soutien spécial à la mission de l’Église. »

 

 

3ème Mystère Douloureux : Jésus est couronné d’épines. Marc 15, 16-20

 

Pape François . 11 février 2015

 

« Le temps passé à côté du malade est un temps sacré. C’est une louange à Dieu, qui nous conforme à l’image de son Fils, qui « n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour une multitude ». Jésus lui-même a dit : « Et moi je suis au milieu de vous comme celui qui sert ». Avec une foi vive, nous demandons à l’Esprit Saint de nous donner la grâce de comprendre la valeur de l’accompagnement, si souvent silencieux, qui nous conduit à consacrer du temps à ces sœurs et à ces frères qui, grâce à notre proximité et à notre affection, se sentent davantage aimés et réconfortés. En revanche, quel grand mensonge se dissimule derrière certaines expressions qui insistent tellement sur la « qualité de la vie », pour inciter à croire que les vies gravement atteintes par la maladie ne seraient pas dignes d’être vécues ! »

 

 

4ème Mystère Douloureux : Jésus porte sa Croix Luc 23, 26-32

 

Pape François 11 février 2015 « La charité a besoin de temps. Du temps pour soigner les malades et du temps pour les visiter. Du temps pour être auprès d’eux comme le firent les amis de Job : « Puis, s’asseyant à terre près de lui, ils restèrent ainsi durant sept jours et sept nuits. Aucun ne lui adressa la parole, au spectacle d’une si grande douleur » (Jb 2,13). Mais les amis de Job cachaient au fond d’eux-mêmes un jugement négatif à son sujet : ils pensaient que son malheur était la punition de Dieu pour une de ses fautes. Au contraire, la véritable charité est un partage qui ne juge pas, qui ne prétend pas convertir l’autre ; elle est libérée de cette fausse humilité qui, au fond, recherche l’approbation et se complaît dans le bien accompli. L’expérience de Job trouve sa réponse authentique uniquement dans la croix de Jésus, acte suprême de solidarité de Dieu avec nous, totalement gratuit, totalement miséricordieux. Et cette réponse d’amour au drame de la souffrance humaine, spécialement de la souffrance innocente, demeure imprimée pour toujours dans le corps du Christ ressuscité, dans ses plaies glorieuses, qui sont un scandale pour la foi mais sont également preuve de la foi

 

 

5eme Mystère Douloureux : Jésus meurt sur le bois de la Croix Jean 19, 19 et 23-27

 

Pape François place Saint-Pierre 27 Mars 2020

 

« Le Seigneur nous interpelle et, au milieu de notre tempête, il nous invite à réveiller puis à activer la solidarité et l’espérance capables de donner stabilité, soutien et sens en ces heures où tout semble faire naufrage. Le Seigneur se réveille pour réveiller et raviver notre foi pascale. Nous avons une ancre: par sa croix, nous avons été sauvés. Nous avons un gouvernail: par sa croix, nous avons été rachetés. Nous avons une espérance: par sa croix, nous avons été rénovés et embrassés afin que rien ni personne ne nous sépare de son amour rédempteur. Dans l’isolement où nous souffrons du manque d’affections et de rencontres, en faisant l’expérience du manque de beaucoup de choses, écoutons une fois encore l’annonce qui nous sauve: il est ressuscité et vit à nos côtés. Le Seigneur nous exhorte de sa croix à retrouver la vie qui nous attend, à regarder vers ceux qui nous sollicitent, à renforcer, reconnaître et stimuler la grâce qui nous habite. N’éteignons pas la flamme qui faiblit qui ne s’altère jamais, et laissons-la rallumer l’espérance. »

 

Méditation des mystères joyeux

Chapelet mystères joyeux (avec Saint Jean-Paul II à Lourdes)

 

Ier Mystère Joyeux : Annonciation :

 

Marie dit alors : Je suis la servante du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole ! Lc 1, 34-38

 

« Bienheureuse, Marie, toi qui a cru !

 

Que Marie nous aide à accueillir d’un cœur simple l’annonce de l’Amour de Dieu, à y croire, malgré les doutes que la société et notre propre esprit murmurent à notre cœur.

 

Ne craignons pas. Et si ces difficultés demeurent, nous prierons pour progresser dans la foi, malgré elles ou plutôt grâce à elles, car c’est là que se prouvent notre confiance, notre fidélité. »

 

2eme Mystère Joyeux : Visitation :

 

En ces jours-là, Marie partit et se rendit en hâte vers la région montagneuse, dans une ville de Juda. Lc 1, 39

 

« Marie partit en hâte chez sa cousine Elisabeth. La foi et l’espérance conduisent à l’amour du prochain. Toute existence tire sa valeur de la qualité de l’amour. Dis-moi quel est ton amour et je te dirai qui tu es. »

 

3eme Mystère Joyeux : la Nativité :

 

« Elle l’enveloppa de langes et le coucha dans une crèche,

 

parce qu’ils manquaient de place dans la salle commune. » Lc 2,6-7

 

« Heureux ceux qui font une place à l’enfant qui survient et que certains rejettent, à la personne que la société trouve inutile, à la personne qui souffre dans son corps et dans son esprit, à celle qui a oublié sa dignité humaine. »

 

4eme Mystère Joyeux : Présentation de Jésus au Temple :

 

« Et lorsque furent accomplis les jours

 

pour leur purification, selon la loi de Moïse, ils l’emmenèrent à Jérusalem pour le présenter au Seigneur, »Lc 2,22-24

 

« Marie, apprends-nous à prier. Comme Marie, laissons-nous habiter par la fougue de l’Esprit Saint. Beaucoup d’entre nous ont redécouvert la joie de la prière. Penser à Dieu en l’aimant, le louer ensemble, écouter sa parole. La prière n’est pas d’abord pour nous satisfaire, elle est dépossession de nous-mêmes pour nous mettre à la disposition du Seigneur. Le laisser prier en nous. » (

 

5eme Mystère Joyeux : Jésus perdu et retrouvé au Temple :

 

« Ne saviez-vous pas que je dois être

 

dans la maison de mon Père ? » Lc 2,49

 

« La révélation de son mystère de Fils tout entier consacré aux choses du Père est une annonce de la radicalité évangélique qui remet en cause les liens même les plus chers à l’homme face aux exigences absolues du Royaume. Je te confie les jeunes du monde entier. Donne leur la grâce d’aimer la vie, de faire totale confiance à ton fils Jésus Christ, de collaborer concrètement à l’Eglise, à sa mission de vérité, de justice et de paix. »

Esprit Saint, exauce notre humble demande :

 

Permets que la grâce accordée par Dieu à Saint Roch, de protection et de guérison des maladies contagieuses, se répande en abondance sur ceux qui en sont atteints.

 

Que ta Lumière éclaire tous les scientifiques dans leur recherche contre ces fléaux.

 

Que ton Amour augmente en nos cœurs la charité qui a animé Saint Roch au service des malades, des exclus, des oubliés, pour qu'ils trouvent en toi : Lumière, Espérance et Paix.

 

Ouvre-nous à ta Bonté, pour que l'homme, la femme, l'enfant contagieux soient acceptés, accueillis, soignés et entourés.

 

PRIÈRE À DIEU PAR L'INTERCESSION DE SAINT ROCH

 

Père infiniment bon,
Donne-moi l'humilité pour demander et accueillir ton pardon pour tous mes manques d'amour.
Je me confie à toi, uni avec tous mes frères et sœurs qui sont seuls, malades, désespérés, avec ceux qui ne te connaissent pas encore, ceux qui ne t'aiment pas assez, comble de ta Présence nos corps et nos cœurs assoiffés d'Amour !

Esprit Saint,
Exauce notre humble demande :

 

Permets que la grâce accordée par Dieu à Saint Roch, de protection et de guérison des maladies contagieuses,  se répande en abondance sur ceux qui en sont atteints.
Que ta Lumière éclaire tous les scientifiques dans leur recherche contre ces fléaux.

Que ton Amour augmente en nos cœurs la charité qui a animé Saint Roch au service des malades, des exclus, des oubliés, pour qu'ils trouvent en toi :

Lumière, Espérance et Paix.
Ouvre-nous à ta Bonté, pour que l'homme, la femme, l'enfant contagieux soient acceptés, accueillis, soignés et entourés.
Par Jésus-Christ
Notre Seigneur et Ami qui nous guérit par ses saintes Blessures.
Par l'intercession miséricordieuse de la Très Sainte Vierge Marie,
Tendresse de Dieu pour l'Église et tous les hommes.
Saint Roch, laïc et pèlerin en Europe, pestiféré, emprisonné ;

toi qui guérissais les corps au nom de Jésus-Christ et amenais les hommes à Dieu,

présente-lui ma peine, mes souffrances ; que sa Lumière vienne convertir mon cœur ; confiant en lui, j'attends l'heureux moment où sa grâce viendra me toucher.
J'ai foi en sa Puissance, source de réconciliation, de lumière, de paix.
Saint Roch, prie pour nous ! Saint Roch, intercède pour nous !

 

Amen !